« Révolution robots » : vous voulez des exemples ?

L’infatigable Baxter de Rethink Robotics équivalait déjà à un salaire de 4 $/h en 2013 pour un seul quart de huit heures pendant trois ans. Et jamais de pose-santé ou de retard à cause du mauvais temps dehors!

La compagnie Boeing utilise un robot pour peindre les ailes de ses 777, celui-ci applique une couche de peinture en vingt-quatre minutes, alors que le même travail demande quatre heures à une équipe de peintres.

La FDA a approuvé l’utilisation du robot RP-VITA construit par iRobot sur roulettes qui permettent à des médecins de communiquer avec des patients dans n’importe quel point du monde. Il peut aussi consulter le dossier des patients et effectuer toutes sortes de tests effectués directement sur celui-ci.

Aussi en agriculture…

Les robots transforment aussi le secteur agricole : Astronaut A4  de la compagnie Lely réduit les besoins de main-d’oeuvre. Dès que votre vache entre dans le box de traite, un bras robotisé passe sous l’animales, fixe les gobelets-trayeurs sur les trayons et commence à traire en quelques secondes. Une seule machine peut effectuer quelque 180 traites par jour!

On n’arrête pas le progrès, direz-vous ? Mais il y a une grande différence entre la révolution robotique actuelle et les révolutions industrielles antérieures. Il fallait encore beaucoup de monde pour concevoir, fabriquer et faire fonctionner les nouvelles machines. Les robots, de plus en plus, fonctionnent seul et pourront peut-être même un jour se fabriquer eux-mêmes. L’automatisation poussée ramènera aussi au premier plan la question de la redistribution de la richesse et du travail.

Et qui les produit ces fameuses créatures?

L’Allemande KUKA et ABB de Suisse, Fanuc et Yaskawa du Japon et Rockwell Automation (USA) sont des grands de la fabrication de robots industriels; alors que Intuitive Surgical et Hensen Medical (USA) font des robots chirurgicaux et Adept (USA) est spécialisée dans l’emballage des aliments. Amazon a déjà acheté le fabriquant des robots, qui prennent des colis pour les porter à leurs points de livraison, Kiva Systems.

La plus connue est probablement iRobot avec ses robots qui nettoient les piscines, passent l’aspirateur, lavent des planches et construit aussi des robots pour la défense aux USA.

À remarquer, cette courte liste compte uniquement des sociétés cotées en Bourse!

Lire aussi nos autres articles sur le même sujet :
– www.commercemonde.com/2015/05/attention-revolution-robots-en-vue/
– www.commercemonde.com/2016/01/4e-revolution-industrielle-5-millions-demplois
– www.commercemonde.com/2016/02/la-singularite-technologique-cest-pour-demain/

Daniel Allard
Rédacteur en chef
Depuis 1997, Daniel Allard a fondé et dirige le cyberjournal Commerce Monde. Il a aussi co-fondé, en 2013, l'Association des sociétés québécoises cotées en Bourse, tout en organisant un Gala annuel des sociétés en Bourse (2008 à 2015). Pour 2018, il vous prépare www.LiNNOVarium.com ...

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × trois =