Le Japon s’ouvre pour Opsens: 1,2 M$ de commande pour ses produits FFR

Ce n’est jamais simple de percer le marché japonais! La société cotée à la Bourse de croissance TSX, fondée et basée à Québec, Opsens, vient pourtant d’annoncer la réception de commandes d’une valeur dépassant 1,2 million de $ pour ses produits destinés à mesurer la réserve de débit fractionnaire ou Fractional Flow Reserve (« FFR »), sur le territoire du Japon. La valeur des commandes représente plus du double des revenus FFR d’Opsens pour l’exercice financier 2015.

Les produits FFR d’Opsens sont conçus pour optimiser le traitement et guider le diagnostic chez les patients atteints de maladies coronariennes. Lesdites commandes ont été placées par le distributeur japonais d’Opsens, un joueur en cardiologie interventionnelle à la tête d’un réseau de distribution bien organisé.

« La réception de ces commandes au cours de la phase de mise en marché contrôlée pour le seul territoire du Japon est de très bon augure« , a déclaré Louis Laflamme, président et chef de la direction d’Opsens.

Parallèlement, la compagnie Opsens travaille à l’expansion de ses activités commerciales sur plusieurs autres territoires géographiques, ce qui devrait générer une forte croissance des revenus FFR dans l’exercice 2016.

Entre le pétrole et la cardiologie…

Avantage plutôt rare par son importance dans ce cas-ci, cette compagnie technologique se démarque également du fait de sa stratégie de diversification. En plus de se concentrer sur la mesure de la FFR dans le marché de la cardiologie interventionnelle et d’offrir un fil guide optique de mesure de pression (OptoWire) qui vise à améliorer les résultats cliniques chez les patients atteints de maladies coronariennes, Opsens opère dans le secteur industriel. Et pas le moindre: celui du pétrole et du gaz! Elle développe, fabrique et installe des solutions de mesure innovantes qui utilisent la fibre optique pour des applications critiques comme la surveillance des puits de pétrole.

www.opsens.com

www.opsensmedical.com

 

Daniel Allard
Rédacteur en chef

Depuis 1997, Daniel Allard a fondé et dirige le cyberjournal Commerce Monde. Il a aussi co-fondé, en 2013, l’Association des sociétés québécoises cotées en Bourse, tout en organisant un Gala annuel des sociétés en Bourse (2008 à 2015).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 − 5 =