10 pays à considérer selon Exportation et développement Canada

EDC les nomme les marchés « d’avant-poste » et précise dès le départ qu’ils ne sont « en aucun cas parfaits ». L’analyse démontre toutefois que les 10 pays de cette liste offrent tous « des possibilités d’affaires incroyables pour les exportateurs canadiens ». Peut-être pour vous aussi ?

TOP 10 marchés d’avant-poste d’EDC

  1.   Thaïlande
  2.   Afrique du Sud
  3.   Philippines
  4.   Hongrie
  5.   Pérou
  6.   Vietnam
  7.   Roumanie
  8.   Colombie
  9.   Kazakhstan
  10. Maroc

Pour produire cette liste, Exportation et développement Canada a examiné quatre facteurs clés :

  • les risques;
  • la demande;
  • la compétitivité;
  • et le potentiel canadien.

Il faut aussi retenir que s’il existe encore bien des occasions d’affaires sur les marchés développés, depuis déjà une dizaine d’années EDC privilégie la stratégie de la diversification. Parce que les marchés dits émergents peuvent certes présenter plus de risques, mais ils sont surtout « plus susceptibles de continuer à croître à un rythme rapide » au cours des prochaines années.

Ici, les experts d’EDC cherchaient manifestement à mettre de l’avant les marchés émergents autres que les classiques pays BRIC. Leurs marchés d’avant-poste ne sont peut-être pas facilement sur le radar des entreprises canadiennes, mais ils constituent « des points d’entrée concurrentiels et des occasions d’intérêt », selon les experts d’Exportation et développement Canada. Personne ne vous suggère pour autant de mettre de côté un marché comme le Brésil. Mais retenez qu’il peut être également payant de porter son regard vers d’autres opportunités.

Ainsi donc, les 10 pays sélectionnés ne sont pas des marchés d’avant-poste typiques, c’est-à-dire des pays dont le commerce est véritablement naissant, mais qui ne bénéficient pas encore d’investissements importants. On parle ici de marchés émergents de taille moyenne « offrant un bel équilibre entre risques et rendement ».

  • Marché d’avant-poste = PIB oscillant entre 90 et 500 millions $
  • Marché d’avant-poste = seuil de plafond d’engagement par pays (compte commercial) de BBB+ ou moins

Les 10 pays de la liste ont tous un rendement dit « supérieur à la moyenne ». EDC précise aussi que les Philippines ont eu l’avantage comparatif révélé le plus élevé, alors que la Thaïlande a obtenu aussi de bonnes notes dans ce domaine mais également pour l’« indice de complémentarité ». En fait, la Thaïlande mène le peloton avec des notes élevées pour trois des quatre facteurs.

Autres marchés

Vous faites la moue devant cette liste de 10… EDC a eu la belle transparence de partager aussi les autres marchés d’avant-poste qui sont passés près de figurer sur son TOP 10, mais qui furent au final écartés principalement parce qu’ils présentent des risques pays plus élevés. Qui sont-ils?

  • l’Argentine;
  • l’Égypte;
  • le Pakistan;
  • le Nigéria.

Quatre pays représentant « incontestablement de belles possibilités », mais qui doivent faire l’objet d’une analyse « soigneuse ».

Un dernier conseil

Vous aimez finalement et définitivement le TOP 10 d’EDC… Rappelez-vous la première phrase de cet article: ils ne sont « en aucun cas parfaits ».

En Thaïlande, par exemple, « l’armée continue d’intervenir sur la scène politique, tandis que l’économie sud-africaine demeure aux portes d’une récession technique ». Sachez toutefois qu’EDC vient d’ouvrir des bureaux à Johannesburg, la métropole de l’Afrique du Sud, puissante porte d’entrée sur le reste du continent.

Oui, des risques existent dans chaque cas. Ils doivent être déterminés et surveillés, et si possible organisez des mesures d’atténuation. Et laissons le mot de la fin à l’expert derrière cette belle initiative.

« En définitive, cela donne une liste de pays à l’économie de taille moyenne offrant un bel équilibre entre risques et rendement. »

Bravo à Peter Whelan et son équipe du Centre d’information économique et politique d’Exportation et développement Canada pour ce travail édifiant.

———————————

Source : edchub.pcomms.ca/fr

*****


Vous aimez cet article! 

Faites une DONATION à notre rédaction par un clic au bas de la colonne de droite de cette page... MERCI!
Daniel Allard
Rédacteur en chef
Depuis 1997, Daniel Allard a fondé et dirige le cyberjournal Commerce Monde. Il a aussi co-fondé, en 2013, l'Association des sociétés québécoises cotées en Bourse, tout en organisant un Gala annuel des sociétés en Bourse (2008 à 2015). Pour 2018, il vous prépare www.LiNNOVarium.com ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 3 =