Autobus / camions électriques: le Québec se lance

La commande est précise: le consortium doit proposer quatre prototypes, deux autobus pour le transport de personnes et deux camions pour le transport de marchandises. Le gouvernement du Québec finançant la moitié du programme de 17,2 millions $ afin de stimuler le développement de prototypes électriques entièrement conçus au Québec.

Cinq entreprises forment ledit consortium: le constructeur d’autobus scolaires traditionnels et électriques Autobus Lion, le concepteur de moteurs électriques TM4, le spécialiste des bornes de recharge AddÉnergie, le fabricant d’appareils électroniques Solution Adetel, ainsi que le géant de l’aluminium Alcoa.

« Sur 10 ans, le potentiel de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) est de 50 000 tonnes. D’un point de vue économique, c’est un projet porteur et mobilisateur », a expliqué la ministre de l’Économie du Québec, Dominique Anglade, lors d’une conférence de presse, en espérant aussi la création de 1 500 emplois directs et indirects.

On l’aura remarqué, une attention particulière est accordée à l’utilisation de l’aluminium. Une façon de contribuer à l’atteinte de l’un des objectifs de la stratégie québécoise de développement de l’aluminium, « soit d’augmenter les activités de transformation », de faire aussi remarquer la ministre.

Quelque 26 emplois seront créés parmi les cinq partenaires au cours des trois prochaines années.

Rappelons qu’en 2015 un plan d’électrification des transports du gouvernement du premier ministre Couillard avait été annoncé avec des jalons jusqu’en 2020 en prévoyant une enveloppe de 20 millions $ pour appuyer de tels projets.

Pour sa part, AddÉnergie estime déjà que ce projet lui permettra notamment de bonifier son offre de produits en ajoutant le segment des bornes de recharge pour les autobus scolaires ainsi que les véhicules lourds.

Après l’aventure avortée du moteur-roue, la nouvelle initiative du Québec sera certainement suivie de près.

 

(Crédit photo: st-marcel.com)

*****


Vous aimez cet article! 

Faites une DONATION à notre rédaction par un clic au bas de la colonne de droite de cette page... MERCI!
Daniel Allard
Rédacteur en chef
Depuis 1997, Daniel Allard a fondé et dirige le cyberjournal Commerce Monde. Il a aussi co-fondé, en 2013, l'Association des sociétés québécoises cotées en Bourse, tout en organisant un Gala annuel des sociétés en Bourse (2008 à 2015). Pour 2018, il vous prépare www.LiNNOVarium.com ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × cinq =