Chili : énergie solaire trop abondante… devenue gratuite !

Notre technologie et notre astre, le Soleil, livrent finalement la marchandise et alimentent en énergie la Terre GRATUITEMENT, enfin! Au Chili, on a tellement investi dans les énergies renouvelables depuis quelques années que l’électricité est devenue gratuite ! Oui, les fermes solaires du nord du pays produisent trop d’électricité pour la demande locale.

Une trentaine de fermes solaires ont été créées récemment, au nord du Chili, avec pour résultat que la production dépasse de beaucoup la demande locale et que le prix de vente s’écroule. En 2015, l’électricité y a même été gratuite pendant 192 jours ; et la même situation fut encore observée dans la région durant l’année 2016 pendant plus de 100 jours.

Cette pression de l’offre ne semble même pas vouloir s’inverser rapidement. Le Chili a quadruplé ses capacités solaires en trois ans. Et plusieurs nouveaux projets solaires sont en préparation.

C’est en 2014 que le secteur a connu un véritable décollage for de l’inauguration de la centrale « Aurore solaire / Amanecer Solar  », à 37 kilomètres Copiapó. La construction n’a duré que six mois et toute son énergie fut injectée dans le système d’interconnexion électrique du Chili. SunEdison, leader mondial du secteur de l’énergie solaire photovoltaïque, en collaboration avec le Groupe minier chilien CAP, sont les auteurs de cette centrale de 310 000 modules photovoltaïques répartis sur 280 hectares.

Mais on est ici à 800 km au nord de la capitale, très éloigné de la majorité de la population chilienne, dont 40% vit en zone métropolitaine de Santiago.

Pour l’instant, la gratuité solaire n’avantage que les localités proches du généreux désert d’Atacama, une des zones les plus ensoleillées au monde. C’est d’ailleurs là que Total, en partenariat 50-50 avec sa filiale solaire SunPower, a aussi inauguré une nouvelle centrale solaire, leur première dans le pays. Avec ses 160 000 modules photovoltaïques installés de mi 2014 à récemment, elle alimentera jusqu’à 70 000 foyers en électricité.

La conjoncture de la faiblesse des cours des matières premières et de l’énergie et le manque de lignes de distribution ont entraîné une surabondance de l’offre par rapport à la demande qui ne pourra pas demeurer. Si les centrales se retrouvent à produire là plus que nécessaire, c’est surtout parce que le pays manque de lignes de transmission en état d’acheminer l’électricité dans tout le pays. Le Chili doit donc régler se problème de ligne de transmission. Ce n’est qu’une question de court-moyen terme.

À moyen terme, son marché gagnera la maturité. Mais le Chili prouve tout de même qu’un pays peut produire beaucoup d’énergie solaire en peu de temps.

———————–

Photo : En juin 2014, Michelle Bachelet, présidente du Chili, inaugurait la centrale solaire photovoltaïque « Amanecer Solar CAP ».

 

*****

Vous aimez cet article! Faites une DONATION à la rédaction du cyberjournal par un clic au bas de la colonne de droite de cette page... MERCI !
Daniel Allard
Rédacteur en chef

Depuis 1997, Daniel Allard a fondé et dirige le cyberjournal Commerce Monde. Il a aussi co-fondé, en 2013, l’Association des sociétés québécoises cotées en Bourse, tout en organisant un Gala annuel des sociétés en Bourse (2008 à 2015).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − six =