Nourrir la planète : un Plan environnemental national de la ferme pour le Canada

Le défi de nourrir la planète, avec quelque chose comme 9 milliards de bouches humaines à satisfaire d’ici 2100, est encore sans solution rassurante. Il est donc intéressant d’apprendre que les « intervenants agroalimentaires dans l’entière chaîne de valeur » d’un des greniers du monde, le Canada, sont invités à assister au 2e sommet annuel pour un Plan environnemental national de la ferme (PENF). Ce rendez-vous est donné pour le 1er et le 2 novembre 2017 à Ottawa.

Assurant la coprésidence du Comité directeur du PENF, la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) encourage les producteurs et les groupes agricoles à participer à cette initiative qui vise « à harmoniser les nombreux programmes de plans environnementaux de la ferme (PEF) que l’on trouve au Canada ».

« Les organisations agricoles reconnaissent qu’il est de plus en plus important pour les producteurs de démontrer leur engagement à l’égard des pratiques environnementales exemplaires. La FCA est heureuse d’investir dans des efforts dont le but est d’uniformiser davantage les divers plans environnementaux de la ferme au Canada, tout en s’assurant qu’ils continuent de répondre aux besoins dans leurs régions respectives », explique Ron Bonnett, président de la Fédération canadienne de l’agriculture.

Un Plan environnemental de la ferme (PEF) est un outil d’auto-évaluation volontaire et s’appliquant à l’ensemble de la ferme qui aide les agriculteurs et éleveurs à cerner et à exploiter les atouts environnementaux, ainsi qu’à réduire les risques pour leurs opérations.

Un PENF national ne remplacerait aucunement les programmes existants, mais servirait d’effort mené à travers le pays pour uniformiser les programmes de PEF existants.

BÂTIR UNE NORME NATIONALE

S’appuyant sur l’événement inaugural de l’année dernière, les participants au sommet de novembre 2017 développeront une norme nationale canadienne conçue pour relier des pratiques écologiquement durables à la ferme avec la nécessité croissante pour les acheteurs d’aliments dans le monde à obtenir des ingrédients de sources durables du point de vue écologique.

« Le PENF s’appuie sur les solides PEF établis depuis plus de 20 ans dans la communauté des agriculteurs et des gros éleveurs. La crédibilité du programme de PEF a déjà séduit plusieurs grands acheteurs. Mais la norme nationale jettera les bases pour l’approvisionnement cohérent d’un océan à l’autre tout en s’assurant que le processus continue d’être dirigé par les producteurs », précise pour sa part Erin Gowriluk, présidente du Sommet pour le PENF et aussi directrice des Politiques et Relations gouvernementales à la Commission du blé de l’Alberta.

La mise sur pied du programme PENF va bon train et est dirigée par un comité directeur composé de participants venant de toutes les composantes de la chaîne de valeur agroalimentaire au Canada. Quatre sous-comités travaillent à l’élaboration d’un protocole national pour la collecte des données, l’établissement de normes et la vérification. Et toutes ces activités seront soutenues par des efforts complets de communication et de sensibilisation des intervenants.

Les participants au sommet recevront une mise à jour de chaque comité et entendront des experts en la matière parler des progrès réalisés à ce jour – autant de renseignements qui serviront à mieux définir les étapes qui mèneront à l’adoption de la norme nationale.

La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) est le plus important organisme agricole au pays. On trouve, parmi ses membres, des organismes agricoles provinciaux et des groupements nationaux et inter-provinciaux de producteurs spécialisés, dans chaque province du Canada. Par l’entremise de ses membres, la FCA représente plus de 200 000 agriculteurs canadiens et familles canadiennes d’agriculteurs.

——————————————-

Pour en savoir plus et vous inscrire au Sommet pour le PNEF de 2017, visitez www.nationalefp.ca.

Le Comité directeur du PENF est toujours désireux d’ajouter de nouveaux noms à sa liste des intervenants participant au façonnement de cette solution mise au point au Canada.

***

Vous aimez cet article! Faites une DONATION à la rédaction du cyberjournal par un clic au bas de la colonne de droite de cette page... MERCI
Daniel Allard
Rédacteur en chef
Depuis 1997, Daniel Allard a fondé et dirige le cyberjournal Commerce Monde. Il a aussi co-fondé, en 2013, l'Association des sociétés québécoises cotées en Bourse, tout en organisant un Gala annuel des sociétés en Bourse (2008 à 2015).

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − cinq =