Sotheby’s déclare Montréal «nouveau pôle de l’immobilier de luxe»

C’est dernières années, le Canada immobilier était connu pour la fougue des ses marchés de luxe de la métropole de l’Ouest, Vancouver, et de la métropole nationale, Toronto. Évidemment, les diverses mesures prises pour y tempérer l’inflation reportèrent l’attention des investisseurs internationaux vers Montréal. C’est donc cette dernière qui se positionne de plus en plus comme un « nouveau pôle de l’immobilier de luxe ». Un titre que le courtier immobilier Sotheby’s International Realty Canada vient de lui accorder.

Bien que, selon une nouvelle étude, les ventes dans ce secteur à Vancouver et Toronto devraient reprendre cet automne après un ralentissement, Sotheby’s publie du coup cette perspective plutôt optimiste malgré une série de changements de politiques adoptés par Ottawa, l’Ontario et la Colombie-Britannique pour apaiser les marchés en surchauffe. Globalement parce que c’est toute l’économie canadienne, actuellement en très bonne position, qu’il faut ici prendre en compte.

C’est plutôt la bonne performance de l’économie canadienne qui alimentera le marché de l’immobilier de luxe au cours des prochains mois, prévoit l’étude de Sotheby’s.

Selon Brad Henderson, président-directeur général de Sotheby’s International Realty Canada, la confiance des acheteurs potentiels a été ébranlée au cours des derniers mois, ce qui explique par exemple la baisse de 27% des ventes de propriétés de plus de 1M$ à Toronto pour l’été 2017, par rapport à 2016. Rappelons que le Gouvernement de l’Ontario a imposé en avril une surtaxe de 15% aux acheteurs étrangers de propriétés situées dans une vaste région du sud de la province, incluant le Grand Toronto. L’Ontario, qui suivait alors une initiative similaire prise par la Colombie-Britannique, en août 2016. Cette province a alors connu une baisse des ventes de propriétés de luxe. Mais les transactions dans ce secteur ont augmenté de 5% en juillet et en août derniers, par rapport à 2016, toujours selon Sotheby’s International.

Au Québec, le gouvernement n’est pas intervenu et les acheteurs potentiels sont plutôt confiants. Les ventes de maisons et d’appartement en copropriété de plus de 1M$ à Montréal ont augmenté de 60% en juillet et août, par rapport à 2016. Sotheby’s croit donc que Montréal deviendra cet automne « un chef de file dans le marché de l’immobilier de luxe au Canada ».

Qu’importe cette analyse, un promoteur du secteur est déjà pro-actif et donne, à Montréal, un rendez-vous de classe mondiale aux intervenants du secteur de l’immobilier: la métropole du Québec sera hôtesse du premier Salon international Immobilier & Investissement, les 29, 30 et 31 mars 2019.

***

Vous aimez cet article! Faites une DONATION à la rédaction du cyberjournal par un clic au bas de la colonne de droite de cette page... MERCI

 

 

Daniel Allard
Rédacteur en chef

Depuis 1997, Daniel Allard a fondé et dirige le cyberjournal Commerce Monde. Il a aussi co-fondé, en 2013, l’Association des sociétés québécoises cotées en Bourse, tout en organisant un Gala annuel des sociétés en Bourse (2008 à 2015). Pour 2018, il vous prépare www.LiNNOVarium.com …


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + seize =