L’OPEP prédit une chute progressive de la demande d’ici 2040

Il faudra être encore très patient avant de voir que les énergies vertes auront le haut du pavé dans l’économie mondiale. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) prédit certes une chute progressive de la demande, qui restera à une moyenne annuelle de 1,3 million de barils par jour entre 2016 et 2020, pour reculer à environ 300 000 barils par jour d’ici 2035-2040. Mais lOPEP croit aussi que les hydrocarbures demeureront la principale source d’énergie jusqu’à nouvel ordre.

Dans son Rapport annuel 2017, publié début novembre, l’organisation prévient ainsi que les énergies renouvelables connaîtront une « croissance exponentielle« , mais qu’elles ne généreront « pas plus que 5,5% de toute l’énergie de la planète d’ici 2040« .

On y indique aussi que le recours aux hydrocarbures, qui représentaient encore 81% de l’énergie utilisée en 2015, s’il chutera d’ici 2040, constituera même à ce moment-là 74% de toute l’énergie utilisée mondialement.

***

Vous aimez cet article! Faites une DONATION à la rédaction du cyberjournal par un clic au bas de la colonne de droite de cette page... MERCI
Daniel Allard
Rédacteur en chef

Depuis 1997, Daniel Allard a fondé et dirige le cyberjournal Commerce Monde. Il a aussi co-fondé, en 2013, l’Association des sociétés québécoises cotées en Bourse, tout en organisant un Gala annuel des sociétés en Bourse (2008 à 2015).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 15 =