Hydroxyde de lithium de qualité batterie : Nemaska Lithium boucle la boucle

Nemaska Lithium, grâce à sa livraison du 4 décembre 2017, est devenu le premier nouveau venu sur le marché a produit de l’hydroxyde de lithium de qualité batterie à partir du minerai jusqu’au produit final. La société québécoise vient en effet de produire 1,5 tonne d’hydroxyde de lithium de qualité batterie, produit à partir de concentré de spodumène de la mine Whabouchi, située au Québec.

« C’est la première fois qu’un nouveau venu sur le marché a produit de l’hydroxyde de lithium de qualité batterie, à partir du minerai jusqu’au produit final », de commenté Guy Bourassa, président et chef de la direction de Nemaska Lithium.

Les analyses effectuées par un laboratoire indépendant confirment que l’hydroxyde de lithium produit dans l’usine de phase 1, elle bâtie à Shawinigan (entre Québec et Montréal sur la rive nord du St-Laurent) rencontre les spécifications des fabricants de cathodes à l’échelle mondiale. Son hydroxyde de lithium était donc prêt pour livraison, prévue en ce 4 décembre historique pour l’entreprise. Une livraison de fait à un fabricant de cathodes situé au Québec.

Par ailleurs, la production d’hydroxyde de lithium à partir de concentré de la mine Whabouchi est en cours à l’usine de phase 1 et des livraisons supplémentaires d’hydroxyde de lithium se poursuivront sur une base régulière au cours des prochains mois.

L’hydroxyde de lithium que livre Nemaska Lithium est dérivé d’un concentré de spodumène d’une teneur de 6,3 % Li2O produit à partir d’un échantillon en vrac prélevé à la mine Whabouchi au cours de l’année 2017. Environ 1 100 tonnes de concentré ont été produites et ce concentré sera converti au cours des prochains mois en échantillons d’hydroxyde de lithium pour permettre à des clients à travers le monde, d’entreprendre la qualification des produits de Nemaska Lithium.

« Il s’agit là d’un grand pas en avant pour Nemaska Lithium, puisque cela confirme la qualité de notre produit ainsi que la robustesse de notre procédé électrochimique », de préciser Guy Bourassa, à propos de la technologie avant-gardiste unique qu’il a ainsi démontrée.

Nemaska Lithium, qui entend devenir un producteur d’hydroxyde de lithium et de carbonate de lithium destinés principalement au marché émergent des batteries au lithium, propulsé majoritairement par les véhicules électriques, les téléphones cellulaires, les tablettes et autres produits de consommation, vient ainsi de boucler la boucle de la preuve de son audace.

(Source de l’image: www.nemaskalithium.com)

***

Vous aimez cet article! Faites une DONATION à la rédaction du cyberjournal par un clic au bas de la colonne de droite de cette page... MERCI

 

Daniel Allard
Rédacteur en chef

Depuis 1997, Daniel Allard a fondé et dirige le cyberjournal Commerce Monde. Il a aussi co-fondé, en 2013, l’Association des sociétés québécoises cotées en Bourse, tout en organisant un Gala annuel des sociétés en Bourse (2008 à 2015). Pour 2018, il vous prépare www.LiNNOVarium.com …


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 − un =