Investissement de 2,3 M$ : Un des plus gros drones civils au monde sera québécois

Le concepteur Laflamme Aéro Inc. en parle comme d’un hélicoptère sans pilote! Il en a tout à fait l’allure de fait. Et c’est à Saint-Joseph-de-Coleraine, dans la région de Thetford au Québec, que vient d’être lancé ce projet innovant de 2,3 M$ pour le développement et la démonstration dudit hélicoptère sans pilote de 300 kg nommé le LX300™. Ce nouvel appareil deviendra l’un des plus gros drones à vocation civile à être commercialiser à l’échelle mondiale. D’une durée de deux ans et demi, ce projet se conclura par des vols de démonstration d’ici 2017.

« Nous avons réussi à réunir quatre entreprises de haute technologie qui possèdent chacune un savoir-faire complémentaire pour ce projet. Afin de renforcer davantage les compétences techniques, nous collaborons également avec le professeur David Saussié de la Polytechnique qui possède une expertise exceptionnelle en loi de commande, et avec le professeur Pierre Bélanger de l’ÉTS qui possède quant à lui une expérience remarquable en instrumentation suite à ses quatre ans passés avec l’écurie de F1 Vodafone McLaren Mercedes. L’équipe réunie est donc de très haut calibre! » assure le président de Laflamme Aéro, Enrick Laflamme.

Ce projet est financé en partie par le Consortium en aérospatiale pour la recherche et l’innovation au Canada (CARIC). Les autres partenaires impliqués sont N.G.C. Aérospatiale, Roy Aéronef et Avionique Simulation, et Sinters America. Laflamme Aéro sera le leader du projet, ce qui permettra à l’entreprise de démontrer son expertise et ses technologies qui proviennent pour la plupart du projet d’hélicoptère LAF-01 développé par Réjean Laflamme.

L’entreprise se spécialise dans le développement d’hélicoptères à rotors en tandem et possède également une division de génie-conseil, Laflamme Ingénierie, qui réalise des projets d’ingénierie mécanique en sous-traitance pour des entreprises du secteur aérospatiale, énergétique et manufacturier.

Applications multiples

Parmi les applications visées par cet hélicoptère sans pilote, on retrouve l’agriculture, la prospection minière, la recherche et le sauvetage, ainsi que des opérations maritimes.

« C’est une occasion unique de valoriser l’expertise développée dans le domaine de l’hélicoptère par notre entreprise au cours des 30 dernières années. Les applications industrielles visées nécessitent de véritables hélicoptères robotisés, aussi fiables et performants que les hélicoptères certifiés conventionnels », d’ajouter David Laflamme, directeur général de Laflamme Aéro.

Le CARIC

Le Consortium en aérospatiale pour la recherche et l’innovation au Canada (CARIC) est un organisme à but non lucratif créé grâce au soutien financier du Gouvernement du Canada. Sa mission est de promouvoir la collaboration en aérospatiale parmi les chercheurs de l’industrie, des universités et des centres de recherche et de soutenir des initiatives favorisant une R&D à la fois effective et réceptive aux besoins de l’aérospatiale.

——————————

Voir :www.commercemonde.com/2017/07/canadian-drone-regulations/

***

Vous aimez cet article! Faites une DONATION à la rédaction du cyberjournal par un clic au bas de la colonne de droite de cette page... MERCI
Daniel Allard
Rédacteur en chef

Depuis 1997, Daniel Allard a fondé et dirige le cyberjournal Commerce Monde. Il a aussi co-fondé, en 2013, l’Association des sociétés québécoises cotées en Bourse, tout en organisant un Gala annuel des sociétés en Bourse (2008 à 2015). Pour 2018, il vous prépare www.LiNNOVarium.com …


One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × trois =