Le gouvernement Couillard crée « Transition énergétique Québec »

Actuellement, 44 % de l’énergie consommée au Québec est de sources renouvelables. Le nouvel objectif gouvernemental de réduction des gaz à effet de serre (GES), visant d’ici 2030 une réduction de 37,5 % par rapport à 1990 et la prochaine politique énergétique sont des moyens par lesquels le Québec pourra moderniser et diversifier son économie. Ils permettront également le déploiement des technologies vertes et des énergies renouvelables dans une perspective de « décarbonisation » de l’économie.

C’est dans ce contexte qu’un nouvel organisme vient d’être annoncé, avec en particulier le mandat d’encadrer le Fonds vert du Québec et de coordonner toutes les actions du gouvernement touchant l’efficacité énergétique et la lutte contre les changements climatiques.

La nouvelle politique énergétique du gouvernement du Québec sera notamment centrée sur une « transition » obligatoire vers une économie moins polluante. Cette politique devrait être déposée devant les parlementaires en mars. Mais il est déjà connu que le gouvernement veut que « Transition énergétique Québec » (TEQ) relève du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles.

L’Environnement pourra commenter les orientations, « l’encadrera », mais le pouvoir restera à l’Énergie.

UN FONDS VERT PLUS TRANSPARENT…

L’arrivé de « Transition énergétique Québec » est la réponse du gouvernement qui souhaite un nouveau mode de fonctionnement pour le Fonds vert. Quelque 11 ministères et organismes y ont actuellement accès. Une fois mis en place, c’est le TEQ qui aura à l’appliquer. C’est encore à TEQ qu’on demandera de veiller à ce que le gouvernement atteigne ses cibles en matière d’émissions de GES.

Le Fonds vert, ne l’oublions pas, est l’organisme recueillant les fonds de la Bourse du carbone, cette argent versé par les entreprises qui dépassent leur quota d’émissions.

Le financement du TEQ pourrait aussi se faire à partir d’émissions d’obligations « vertes » ainsi qu’avec le soutien du gouvernement pour des prêts à risque.

TEQ aura mandat de conseiller le gouvernement sur les normes et les règlements, les éléments pouvant influencer la consommation d’énergie et les émissions de GES des ménages, des entreprises, du gouvernement. Son conseil d’administration sera formé d’experts recommandés par un comité indépendant, et non de représentants de groupes d’intérêts.

 

Daniel Allard
Rédacteur en chef
Depuis 1997, Daniel Allard a fondé et dirige le cyberjournal Commerce Monde. Il a aussi co-fondé, en 2013, l'Association des sociétés québécoises cotées en Bourse, tout en organisant un Gala annuel des sociétés en Bourse (2008 à 2015). Pour 2018, il vous prépare www.LiNNOVarium.com ...

9 comments

  • Antoine Delajudie

    C’est vraiment bien que le gouvernement s’impliqua dans la transition énergétique et test des nouveaux mode de fonctionnement. En France, des acteurs majeurs concernant l’énergie mettent en place des initiatives (par exemple pour EDF, le géant francais concernant l’énergie, des actions sont mises en places : http://www.fournisseur-energie.com/developpement-durable) mais trop peu d’efforts sont réellement faits par le gouvernement français en lui même (à part proner le nucléaire..)

  • @Antoine : les initiatives mises en place par le gouvernement français en termes de développement durable sont souvent des IMPOSTURES !!! En effet, le gouvernement ne cherche que son propre profit, notamment avec les tarifs réglementés d’EDF et le nouveau « EDF vert » qui n’est qu’une arnaque en somme. et le prix de l’électricité qui ne cesse d’augmenter …. PITOYABLE !!! Cordialement, F.P.

  • Clairement un exemple à suivre ! Les énergies vertes ont bien de l’avenir, cela serait bien si la France pouvait prendre exemple sur nos voisins francophones…

  • L’électricité augmente sans cesse je suis bien d’accord avec Faure !! C’est pour cela que je me suis tournée vers un fournisseur moins historique qui propose des prix sous le tarif réglementé EDF. J’ai vu ma facture d’énergie baisser considérablement et en cas de problèmes, un technicien ERDF intervient. J’ai trouvé un article qui explique bien les relations entre fournisseurs d’énergie et distributeur : http://www.spa-ing.org

  • Je trouve ça tellement hypocrite de la part des gouvernements qui pour s’attirer les faveurs de l’opinion publique en pressentant des soi distantes lois écologiques, alors qu’il passe leur temps a créé des plateformes nucléaires.
    D’ailleurs sur ce blog: http://www.greenenergiesworld.com
    il en parle très bien vous serrer choqué de ce que vous y lirez sur la compagnie edf-gdf

  • Article très intéressant.
    En effet, l’électricité augmente. Et le gaz également ! Pour mon cas, je l’ai constaté depuis que j’ai déménagé pour m’installé à rennes, je vous invite donc à consulter :
    http://www.renovation-construction-82.com

  • Georgette Parmentier

    Quand est-ce que la France va commencer à se rendre compte que les énergies renouvelables sont essentielles ?
    Voilà un exemplaire à suivre, il faut se réveiller.
    En regardant un peu sur le net, j’ai trouvé un article qui en parle très clairement : http://www.salon-energies-vertes.com
    Le développement durable est vital ! Tout le monde doit se sentir concerné, que ça soit pour notre planète ou pour nos consommations de gaz et/ou d’électricité.

  • Bravo au Québec d’agir dans le sens des énergies renouvelable ! Il serait primordial que la France prenne exemple et intervienne plus clairement en faveur du développement durable. Le gaspillage de l’électricité ou du gaz commence à causer de sacré dégâts , par ailleurs voici un bon site pour se documenter http://www.comox.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × trois =